Le micro-entrepreneur peut exercer une activité rémunérée en complément d’un autre statut – activité principale (salarié, demandeur d’emploi, retraité, étudiant…). Le statut de micro-entrepreneur a pour but de simplifier l’exercice de petites activités indépendantes en bénéficiant d’un régime unique et simplifié tant que le Chiffre d’Affaires ne dépasse pas un plafond fixé chaque année (72 500€ en 2020 pour les professions libérales). La micro-entreprise est une entreprise individuelle remplissant les conditions pour bénéficier du régime micro-social.
Les atouts de la micro-entreprise :

  • Création simple et rapide, en ligne sur le site de l’URSSAF
  • Cotisation sociale unique regroupant toutes les protections obligatoires, à hauteur de 22,2% du CA pour les professions libérales, recouverte trimestriellement par l’URSSAF – « pas de chiffre d’affaires, pas de cotisations »
  • Régime fiscal intéressant : franchise de TVA jusqu’à 34 400 euros pour les professions libérales
  • Comptabilité simplifiée avec un abattement fiscal de 34% du CA pour frais et charges de fonctionnement.

La micro-entreprise est le statut professionnel idéal pour un jeune retraité démarrant son activité. C’est ainsi que Hervé Novelli, ancien secrétaire d’état, l’a pensé en 2008 quand il a créé le nouveau statut d’autoentrepreneur.
Le site de référence de l’URSSAF vous permettra d’en savoir plus.

Nota: Avant le 1er Janvier 2016 on parlait d’auto-entrepreneur.

« Accès au glossaire
Experconnect utilise des cookies pour vous apporter la meilleure expérience de navigation.
En savoir plus